La gymnastique

Gymnastrique rythmtique

 

Dans presque aucun autre sport, les personnes actives n’ont les mêmes chances de développer et d’exprimer leur personnalité. La gymnastique rythmique est la coordination des performances athlétiques de pointe, des mouvements esthétiques, du sens du temps et de l’espace et des aptitudes créatives.

Les femmes participent principalement aux compétitions de GR, mais dans des pays tels que le Japon, la Russie, les États-Unis et quelques autres, les hommes pratiquent également ce sport.

 

Dextérité et épreuve de gymnastique

La gymnastique rythmique est toujours pratiquée avec des engins à main et accompagnée de musique.

  • Les appareils à main :


La sélection des engins à main est déterminée tous les deux ans par la Fédération Internationale de Gymnastique (FIG). Cinq appareils sont disponibles pour les compétitions individuelles et de groupe :

  • La corde :


La corde est constituée de chanvre ou d’un matériau synthétique. La longueur dépend de la taille du gymnaste. La corde est un appareil à main très dynamique. Les gymnastes qui ont une bonne puissance explosive et de saut ont leurs points forts ici. Les groupes techniques fondamentaux sont les passages à la corde et l’Echappé. Les autres groupes de techniques sont les rotations en série, le lancer et l’attrapage, les mouvements arrière et les mouvements de voile. La mauvaise nouvelle pour la corde : parce qu’elle est mal vue à la télévision, elle a été interdite dans les compétitions internationales d’élite.

  • Pneus :


Le cerceau est en plastique ou en bois et pèse au moins 300 grammes. Le diamètre intérieur est de 80 à 90 cm. Les groupes de techniques fondamentales sont les passages dans le pneu, les roulements sur la carrosserie ou sur le sol, les rotations autour de l’axe du pneu. Les autres groupes de techniques sont le lancer et l’attraper, les passages par-dessus le cerceau, les petits lancers, l’équilibre instable, les balançoires et les figures en huit mouvements. Le cerceau offre la plus grande variation possible des possibilités de mouvement.

  • Ballon :

La balle est faite de caoutchouc ou de matière synthétique et pèse au moins 400 grammes. Le diamètre est compris entre 18 et 20 cm. Les groupes de techniques fondamentales sont le rebond, le roulement sur le corps ou sur le sol, les balançoires et les mouvements en huit, la capture avec une main. Les autres groupes de techniques sont les petits lancers, le lancer et l’attrapage, l’équilibre instable. Le ballon est un outil “lyrique” et élégant. Il se trouve dans la main du gymnaste, sans appui sur le poignet et sans “saisie”. Les mouvements doivent être fluides.

  • Clubs :


Les massues ont une longueur de 40 à 50 cm, pèsent chacune au moins 150 grammes et sont en bois ou en plastique. Les groupes de techniques de base sont les cercles de main de moulin, les petits cercles et les petits lancers des deux massues, les mouvements asymétriques, le lancer. Les autres groupes de techniques sont le lancer et l’attrapage, la frappe, les balançoires et les mouvements en huit. La manipulation des massues nécessite une bonne coordination psychomotrice, le sens du rythme et un travail précis. Elles constituent l’engin de prédilection des gymnastes ayant une dextérité ambidextre prononcée.

  • Bande :


Le ruban est fait de soie non renforcée ou d’un matériau similaire, il mesure au moins 6 mètres de long et 4 à 6 cm de large. La tige du ruban a un diamètre de 1 cm et une longueur de 50 à 60 cm, est en bambou ou en bois ou en plastique ou en fibre de verre. Le poids maximum est de 35 grammes. Les groupes techniques fondamentaux sont les serpents et les spirales, les passages à travers ou par-dessus le ruban, l’échappé. Les autres groupes de techniques sont le lancer et l’attrapage, les balançoires et les mouvements en huit, les mouvements de roulement ou de rotation de la barre de ruban. La manipulation du ruban doit se faire en mouvements larges, fluides et constants.

 

Les disciplines du concours :


La gymnastique rythmique comporte deux disciplines de compétition différentes :

  • Compétition unique (depuis 1984, le concours complet est olympique)
  • Compétitions en groupe (1996 pour la première fois dans le programme olympique)

Les gymnastes individuelles participent à un concours multiple (quatre exercices) et aux finales par agrès, pour lesquelles les huit meilleures gymnastes par agrès manuel se qualifient. Lors des championnats du monde et d’Europe, il y aura également une compétition par équipe.

Les groupes sont constitués de six gymnastes, dont cinq présentent un exercice commun. Le programme du concours comprend deux exercices, l’un avec la même pièce à main et l’autre avec deux pièces à main différentes.

 

Durée des exercices :

Un exercice individuel dure au maximum 1h30, un exercice de groupe dure au maximum 2h30.

 

la musique :

L’accompagnement musical est adapté aux exercices ou spécialement composé pour eux et est joué sur support de données. L’accompagnement musical peut être assuré par un ou plusieurs instruments, l’accompagnement vocal est autorisé, deux des quatre exercices peuvent également être effectués sur un morceau de musique avec paroles.

 

Comité d’arbitrage :

Les juges sont des personnes (principalement des femmes, mais les hommes sont également autorisés) qui ont passé un test difficile selon les normes internationales et qui ont donc un haut degré d’expertise et de compétence en situation. Le jury se compose d’un jury D et d’un jury E pour chaque exercice.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *