Biographie de Molière :

Molière

1622 – Naissance à Paris de Jean-Baptiste Poquelin, fils d’un marchand tapissier, fournisseur officiel de la Cour.

1668 – Après des années de tournées théâtrales très enseignantes sur les connaissances de l’humanité, Molière, à cette époque, connaît déjà parfaitement son triple métier d’auteur, de metteur en scène et de directeur de troupe. Il a pratiqué les Italiens et possède le mécanisme infaillible du comique. Il a épousé Armande Béjart en 1662. Deux ans plus tard, malgré l’appui du Roi, sa pièce « Tartuffe » sur l’hypocrisie est interdite. Il ne l’admet pas et tombe malade. Mais il doit continuer à écrire et à jouer des rôles importants. Il s’épuise peu à peu.

Nous sommes donc dans la période la plus sombre de sa carrière. Il est pessimiste, révolté contre les dévots mais aussi contre tous les vieux barbons en général qui gâchent la vie des générations qui suivent.

Il doit écrire vite cette nouvelle comédie. Elle sera en prose. Son thème sera l’avarice et les usuriers, gens auxquels il dû dans le passé souvent se frotter. Son but est une fois encore de faire rire. Mais dans l’état d’esprit où il se trouve, il laisse percer en permanence sa répugnance des vieillards égoïstes et son affection pour les jeunes gens qui s’aiment.

Au bout de ces cinq actes, la famille d’Harpagon nous laisse songeurs et mal à l’aise.

Dès l’année suivante, Tartuffe est enfin autorisée.

Création du Malade imaginaire, au Palais-Royal, le 10 février 1673.
Molière tient le rôle d’Argan. Il est pris d’un malaise lors de la quatrième représentation. Il est transporté chez lui, rue de Richelieu . Il meurt d’une hémorragie. N’ayant pas abjuré sa profession de comédien, il ne pourra, malgré son désir, recevoir les derniers sacrements.

Molière glisse lentement vers la mort qui surviendra le 17 Février 1673.

PostHeaderIcon Le Malade Imaginaire

Se croyant malade, Argan a transformé sa maison en hôpital de jour et tyrannise son entourage par ses caprices. Sur les suggestions de son frère Béralde et de sa servante Toinette, il accepte par souci d’économie et de commodité de se faire médecin lui-même.

PostHeaderIcon L’Avare

Un homme assis sur son or confond l’argent et le bonheur. Il est drôle sans le vouloir, méchant sans le savoir. C’est le rire qui va dire si l’argent fait le bonheur. Un rire qui n’est pas gratuit et qui venant d’un autre siècle rebondit sur le nôtre.