Biographie de Goldoni :

Goldoni

Né à Venise en 1707, Carlo Goldoni renoue avec la tradition de la Comédie littéraire du XVème siècle de langue latine évincée par la Commédia dell’arte qu’il trouve dépassée, sans morale, livrée à des acteurs vulgaires.
1759 – Goldoni écrit «Les Amoureux» (Gil Innamorati). Il s’inspire de personnages réels : son logeur, sa fille et le fiançé de celle-ci.

Le sujet en sera l’Amour et la Jalousie.

«La folle jalousie est le fléau des coeurs aimants, qui sévit principalement en Italie, dans un pays où le climat échauffe les coeurs et les têtes plus que partout ailleurs»

L’admiration de Goldoni pour son personnage féminin principal est flagrante. Il voit en Eugénie une jeune femme qui vit avec son temps. A la fois forte et fragile, bonne mais querelleuse, elle souffre de sa condition, à la merci d’une dot dilapidée par son oncle. Impatiente d’échapper à l’autorité de celui-ci, humiliée enfin de sa situation familiale incohérante et très inférieure à celle de son amant, elle redresse la tête avec courage.

Sans s’engager vraiment, l’auteur ne cache pas, comme à son habitude, sa sympathie pour les serviteurs, son estime pour la rigueur morale de la bourgeoisie laborieuse, égratignant au passage les aristocrates et riant franchement des bourgeois qui cherchent à les imiter.

«L’amour serait le fléau le plus redoutable de la terre, s’il rendait les amants aussi malheureux qu’ont pu l’être, dans cette comédie, nos deux pauvres amoureux.»

PostHeaderIcon Les Amoureux

Deux amants fougueux, Eugénie et Fulgence s’aiment et pourtant chacune de leurs rencontres tourne à l’affrontement. Une délicieuse comédie de moeurs.

Contact Diffusion : Gemeaux Production, dundjoe@gmail.com

PostHeaderIcon Le jeu de l’amour et du hasard

Silvia, fille de Monsieur Orgon, craint d’épouser, sans le connaître Dorante, le jeune homme que son père lui destine. Elle décide de se travestir et d’échanger son habit avec sa femme de chambre, Lisette. Elle espère ainsi pouvoir mieux observer son prétendant. Mais Dorante a eu la même idée et se présente chez Monsieur Orgon déguisé en un serviteur nommé Bourguignon, alors que son valet, Arlequin, se fait passer pour Dorante. Monsieur Orgon et son fils, Mario, sont seuls informés du travestissement des jeunes gens et décident de laisser ses chances au « jeu de l’amour et du hasard ».

PostHeaderIcon Les Amoureux

Deux amants fougueux, Eugénie et Fulgence s’aiment et pourtant chacune de leurs rencontres tourne à l’affrontement. Une délicieuse comédie de moeurs.